1- Au boulot : triez vos mails !

Avant de partir en vacances, faites du ménage sur votre ordinateur et/ou votre portable en effaçant les vieux mails, les pièces jointes volumineuses, le contenu de la corbeille, etc. Supprimer 30 e-mails c’est comme économiser 24h de consommation d’une ampoule. Pensez à vider les courriers indésirables.

 

Le conseil HARi&CO : vous pouvez utiliser le logiciel cleanfox qui analysera votre boite mail, pour vous aider à la trier.

 

 

2- Bien choisir sa destination et son mode de transport

Partir en vacances à l’autre bout du monde comme en Thaïlande, en l’Australie ou au Mexique, est très polluant. Ce genre de voyage représente à eux seuls plus de CO2 que ce que nous devrions émettre au maximum en une année. Choisir de voyager moins loin en utilisant le covoiturage ou le train sont les solutions les plus écolos que vous pouvez prendre pour vos vacances.

 

Le conseil HARi&CO : vous pouvez utiliser le site de covoiturage mobicoop qui ne prend pas de frais afin de vraiment économiser sur vos trajets

 

 

3- Choisissez les bonnes activités

L’été, des dizaines d’activités différentes s’offrent à nous et toutes n’ont pas le même impact environnemental.

  • Évitez les activités qui se basent sur l’utilisation d’un moteur : jet-ski, quad, surf tracté, etc…
  • Lors de vos sorties dans la nature, ne coupez pas de plantes, ne prélevez pas de roches ou de coraux, soyez attentifs aux animaux et aux écosystèmes.
  • Privilégier des activités qui nécessitent peu de transports (et privilégiez les transports en commun, ou la mobilité active).

 

4- Maillot de bain, accessoires, équipements : choisir le bon matériel

Choisir les bons équipements : maillots de bains, tenues de plongée, serviettes de plage ou encore équipements de randonnée est un bon moyen d’être plus écoresponsable l’été. L’idée est de privilégier les matières naturelles et d’éviter celles qui sont issues de produits pétroliers et de traitements chimiques. La plupart des maillots de bain sont en polyamide (nylon) ou en polyester, avec de l’élasthanne. Il existe désormais des matières hybrides utilisant du coton bio, plus respectueux de l’environnement.

 

Le conseil HARi&CO : la marque hopaal qui utilise des filets de pêche usagés pour créer ses maillots de bains.

 

 

Toute l’équipe d’HARi&CO vous souhaites de bonnes vacances. Et si vous n’en avez pas, bon courage !

- Accueil, Bon pour la planète

À lire aussi